mardi, novembre 24

L’actrice ghanéenne Akuapem Poloo se déshabille et se met toute nue (Vidéo)

L’actrice ghanéenne Akuapem Poloo se déshabille et se met toute nue (Vidéo)

Après avoir dit au monde entier qu’elle avait cessé de se mettre nue juste pour attirer l’attention, Akuapem Poloo est allée à l’encontre de sa parole. Elle se déshabille devant ses fans pour se mettre nue.

Alors que les Ghanéens célèbrent le 1er mai, Akuapem Poloo a visité sa page Instagram pour partager une vidéo torride d’elle-même dansant dans son salon avec seulement une serviette autour de son corps.

Alors qu’elle continuait à danser, elle a laissé tomber sa serviette et a exposé ses deux pommes à la caméra.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Happy New month everyone😉😉😉 it’s been long since I fool let me show off my cute body wai it’s mine

Une publication partagée par Rosemond Alade Brown (@akuapem_poloo) le


Il y a des moments où la plupart des gens se demandent si tout va bien avec elle en suivant le genre de choses qu’elle fait juste pour devenir célèbre, mais elle est insouciante et dit qu’ils ne la détestent que parce qu’elle réussit.

L’actrice ghanéenne très populaire pour ses nombreux films, Akuapem Poloo a été arrêtée par service de sécurité nationale (police) pour avoir pris une photo nue controversée avec son jeune fils de 7 ans.

La jeune dame Akuapem Poloo n’est plus libre de ses mouvements. Après sa controversée séance photo nue avec son fils à l’occasion de son 7e anniversaire, l’actrice a été mise aux arrêts.

En effet, la jeune maman a décidé de se mettre complètement nue dans une séance photo avec son fils pour célébrer son 7e anniversaire. Selon elle, c’est une manière d’éduquer son fils en lui montrant sans tabou, qu’elle lui a donné naissance nue.

Mais cet acte bien qu’il soit apprécié par certains, a suscité beaucoup d’indignations jusqu’au point où une pétition pour enquêter sur Akuapem Polooa été écrite à la police ghanéenne par Child Rights International, qui a considéré son action comme une violation de la loi sur les droits de l’enfant.

La pétition, signée par Bright Appiah, le directeur exécutif de l’organisation et adressée à l’inspecteur général de la police du Ghana, demandait une enquête approfondie sur Akuapem Poloo pour ce qu’elle a qualifié de «violation du principe du bien-être de la loi sur les enfants et abus de le droit de l’enfant à la vie privée et à la dignité».

Désormais c’est chose faite. bien que l’actrice ait déjà présenté des excuses publiques à la suite des réactions violentes qu’elle a reçues après que la photo ait devenue virale, ses problèmes ne faisaient que commencer. Elle a été arrêtée par la police.

L’actrice ghanéenne a été saisie par des agents du Département des enquêtes criminelles (CID) et transférée au siège de l’unité de soutien pour les victimes de violence conjugale à Accra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *