Le cyber-activiste et candidat à Gagnoa, Johnny Patcheko, dénonce des irrégularités durant ce scrutin et tire à boulets rouges sur le Secrétaire Exécutif du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire.

Le président du Mouvement Progressiste Africain, Johnny Patcheko, a exprimé son mécontentement quant au déroulement ce processus électoral. En effet, candidat face à Odette Lorougnon, vice-présidente du FPI-Gbagbo, et Maurice k Guikahué, secrétaire exécutif du PDCI, Johnny Patcheko affirme que sa victoire a été spoliée.

Selon le sulfureux Cyber-activiste, des “malversations” auraient été commises durant ce scrutin à Gagnoa, ce qui aurait eu pour conséquence sa rétrogradation d’un rang.
Il poursuit également en affirmant que cette “élection avec le taux de participation le plus faible au monde, truffée d’incongruités, une élection avec un bourrage d’urnes hors pair”, ne peut être une élection crédible à ses yeux.

A cet effet, il a promis ne pas reconnaître la victoire de Maurice k. Guikahué, si celle-ci était effective.

“De telles anomalies ne pourraient nous convaincre de la victoire du candidat PDCI. Kacou Guikahue n’a jamais gagné”, a-t-il lâché.

Tags