«Un jour, je vais mourir, mais c’est quand Dieu aura décidé…», Guillaume Soro. Depuis la disparition brusque du Premier Ministre Hamed Bakayoko, le nom de Soro Kigbafori Guillaume est sur toutes les lèvres de tous les ivoiriens et convoqué à tout point de rue. Pour bon nombre de militants du parti au pouvoir, l’ex Président de l’Assemblée Nationale serait impliqué dans la disparition de Hambak.

En réalité, depuis quelques jours, Soro Guillaume revient sur les bonnes relations qu’il a entretenu avec Hamed Bakayoko et ce, au travers des post, des images et des vidéos. Cela dit, depuis quelques heures, une publication de Soro Guillaume est difusée sur les réseaux sociaux particulièrement sur la page Facebook «Ivoiriens d’abord Infos».

Dans ce post, Guillaume Soro relevait comment il s’est résolu à bien des occasions, d’accepter la mort. En effet, il a listé les circonstances dans lesquelles il s’est trouvé entre la vie et la mort. À trois reprises, il l’a falli perdre la vie et son témoignage donne froid dans le dos.

Après ces épisodes, le président de GPS a tiré cette conclusion : «Je n’ai pas dit que je suis immortel, loin de là. Un jour, je vais mourir, mais c’est quand Dieu aura décidé de me rappeler à lui. Que ceux qui sont pressés soient patients pour attendre la date que Dieu a fixée pour moi. Mais pour le moment, je suis là.»

Pour rappel, Guillaume Soro est en exil depuis quelques temps et n’hésite pas dans certaines de ses sorties à attaquer le régime d’Abidjan.

Tags